Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 02:35

PARTIE 1




PARTIE 2



PARTIE 3





Qui est Shaikh Tchalabi ?

Sheikh abou abdillah M’hamed TCHALABI Al Djazairy est né dans la Wilaya de Tipasa en Algérie en 1953.

 Après l'ouverture de l'université Islamique à Alger en 1982, il s'y inscrit et étudia jusqu'à l'obtention d'une licence Section « Oussoul al Fiqh » ; période pendant laquelle il apprit parallèlement le Coran.

Parallèlement, il poursuivi ses études supérieures à l'université Islamique du Caroubier a Alger jusqu'à l'obtention d'un Magistère dans la section du « Fiqh et Fondements du Fiqh » avec mention « Très Honorable ». Au sein de cette université islamique, il a enseigné « l'exégèse du Coran » (Tafsir) pendant une année.

En 2000, il s'installa au Koweït où il travailla au ministère des affaires religieuses Koweïtiennes en tant qu'imam et prêcheur du vendredi, pays qu'il quitta le mois de septembre 2008 dernier pour rentrer en Algérie et regagner la ville de Blida auprès de sa famille et ce à ce jour...

Généalogie : C’est le Sheikh Abou Abdillah M’Hamed TCHALABI Al Djazairy.

Date et le lieu de naissance : Il est né à Attatba dans la Wilaya de TIPASA en ALGERIE en 1953.
 Statut familial : Il est marié et a 7 enfants. . Qu'ALLAH le préserve.

Son parcours et ses études :

Il est né à Attatba Il a étudié dans les écoles Algériennes étatiques depuis son enfance jusqu’au lycée.

Ensuite Il a rejoint l’Institut des langues étrangères où il a obtenu un diplôme de professeur de langue allemande, langue qu’il enseigna par la suite pendant une période de huit années.

Par la suite, il a travaillé en tant qu’Imam Professeur sous l’égide du Ministère du Culte et des Affaires Religieuses Algérien de 1987 à 1994.

Il fait régulièrement des discours pour le ministère du culte du Koweït, comme il donne également des cours dans sa mosquée durant la semaine. Il enseigne différentes Sciences, à savoir, la 'Aquida (le Dogme), le Fiqh (la Jurisprudence), le Minhadj, Oussoul al Fiqh (les bases de la Jurisprudence), ainsi que la Terminologie du Hadith et d’autres livres, tout cela en axant sa Da’awa sur le Minhadj des Salaf Salih,

 tout en mettant en garde contre les sectes égarées telles les Ahbaches ou les Takfiri et kharidjites qui prétendent se rapprocher d'Allah en déclarant la Guerre au Gouverneur Musulman et en tuant en masse des innocents, ou encore les Rawafid (chiites) qui rendent mécréants les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et calomnient notre Mère 'Aîsha la Pure, qu'Allah L'agrée.


http://www.tchalabi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1&Itemid=4

Partager cet article

commentaires