Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 00:15


Question :

Qu'en est-il de l'abandon de la prière ?

Réponse :

Ceci est de la mécréance…Qu'Allâh nous préserve ainsi que nos frères de cela. Certes il y a sur cela des preuves tirées du Qor'ân et de la Sounnah, ainsi que du consensus de la communauté.


Allâh Ta'âla dit :

« Mais s'ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, ils deviendront vos frères en religion. »
[1]

Et :

« Qu'est-ce qui vous a acheminé à Saqar ? » Ils diront : « Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salât. »
[2]

Et des versets encore autres que cela.


Et de la « Sounnah » :

Le hadîth de Djâbir ou le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Ce qu'il y a entre l'homme et entre le polythéisme [Chirk] et la mécréance [Kufr], c'est l'abandon de la prière. » Rapporté par Muslim dans son « Sahîh ».

Et selon les gens des « Sunans », Barîda Ibn Hassîb rapporte que le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « L'engagement qui nous lie à eux repose sur la prière. Quiconque l'abandonne devient mécréant ». Rapporté par Ahmad et d'autres, et c'est un hadîth Sahîh.


Et du « consensus de la communauté » [Ijmâ' ul-Ummah] :

Et il certes rapporté que 'Abdullâh Ibn Chaqîq (radhiallâhu 'anhu) a dit : « Aucun acte n'était perçu par les Compagnons de Muhammad comme une impiété pour celui qu'il l'abandonnait, hormis la prière. » Rapporté par at-Tirmidhî et d'autres avec une chaîne de transmission authentique [Sahîh]. [3]

_______________________________________________________

 

Question :

Qu'en est-il de délaisser la prière à son temps ?

Réponse :

Ceci contredit la parole d'Allâh Ta'âla :

« Et certes la prière a été prescrite aux croyants à des heures fixes. »
Et les heures fixes [al-Mawqoût] : est ce qui a été décrété à des moments bien précis. Et le fait de la retarder de son temps obligatoire sans raison valable fait partie des grands péchés - Wa Allâhu Mousta'ân - Et selon Anas (radhiallâhu 'anhu) qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) dire : « Voici la prière de l'hypocrite [Munâfiq] : Il s'assoit à observer le soleil jusqu'à ce qu'il soit entre les deux cornes de Satan [Shaytân], et à ce moment il se lève et exécute les quatres Raka'ah rapidement et ne mentionne pas Allâh si ce n'est que très peu. » Rapporté par Muslim.

Et si telle est la prière de l'hypocrite, alors comment peut-être [qualifiée] la prière de celui qui la délaisse jusqu'à ce qu'elle soit sortit [la prière] de son temps sans raison valable ? Il y a certes des avis de plus d'un des gens de science [Ahl ul-'Ilm], affirmant que celui qui délaisse la prière obligatoire jusqu'à ce qu'elle soit sortit de son temps, sans être résolu à vouloir l'accomplir [à ses heures fixes], est certes mécréant [Kâfir]. [4]


______________________________________________________

[1] Sourate 9/11

[2] Sourate 74/ 42-43

[3] Kitâb al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah, p.37

[4] Kitâb al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah, p.38 
 
« L'abandon de la Prière et sa négligence aux heures fixes » par SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh
SHEIKH SÂLIH IBN 'ABDEL-'AZÎZ IBN MUHAMMAD IBN IBRÂHÎM ÂLI ASH-SHEIKH  par Ibn Abd Al-Hâdî

Published by Muslim-Makkah - dans Fawta (Questions-Reponses)
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 16:12


La preuve authentique sur le voile intégrale !

Sheikh Salih Ibn Abdallah Fawzan Al-Fawzan (hafidhahou Allah).

[...Mais bien entendu, qu’ils ont connaissance de ces textes religieux, ces gens-là connaissent évidement  l’existence de ces textes, seulement la personne qui ne sait pas, pauvre d’elle, préfère écouter les gens de l’égarement et les suivre aveuglement pour controverser…]



Sheikh Fawzân Al Fawzân - (hafidhahou Allah)

 

رقم الفتوى: 5448

أحسن الله إليكم صاحب الفضيلة ، كثر في الآونة الأخيرة تكلم الناس عن حجاب المرأة ، وأنه لا يوجد عليه دليل بنص على تغطية الوجه ، وأصبح العامة يسألون عن ذلك ، فكيف نرد على من أراد الدليل الصحيح في الحجاب ؟


Question :


Votre Eminence [Sheikh], qu’Allah prolonge votre bienfaisance ; ces derniers jours, la polémique ne fait qu’enflé parmi les gens de la masse au sujet du voile de la femme la musulmane, prétendant l'inexistence de [dalil] preuves textuelles (tirées du Coran ou de la sounna ndt.) sur l’obligation de se couvrir le visage. Ce qui pousse les musulmans ordinaires à s’interroger sur cette question ; de quelle manière doit-on répondre aux personnes qui demandent la preuve authentique au sujet du voile ?


Réponse :


[Tous ces gens-là] mentent sur Allah et Son messager, ils prétendent l’inexistence de [dalil] sur le voile ? Que dire des paroles d’Allah –le Très Haut- qui dit : « …Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau... » Sourate 33 ; v 53.

Il dit : « derrière un rideau… », " …derrière un rideau" : et lorsqu’on qu’on dit un rideau, c’est le voile "intégrale". Si ce dernier laisse entrevoir le visage, alors c’est qu’elle [la femme ndt.] n’est pas cachée derrière un rideau mais qu’une seule partie est couverte et l’autre ne l’est pas.


Le rideau est une séparation totale [non partielle ndt.], entre l’homme et la femme qu’il s’agisse d’un mur, d’une porte, ou d’un vêtement, le but étant de dissimuler tout le corps face à celui-ci (l’homme étranger ndt.) : ceci est donc le voile islamique et cela est relaté dans le Qur’an.


Et la parole d’Allah –le Très Haut- : « (O Prophète !) Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles... » Sourate 33 ; v 59, le terme [tadni] signifie : « qu’elles se couvrent avec les voiles », comme un rempart vis-vis des hommes, et on ose dire qu’il n’y a pas de texte religieux ?


Mais bien entendu, qu’ils ont connaissance de ces textes religieux, ces gens-là connaissent évidement  l’existence de ces textes, seulement la personne qui ne sait pas, pauvre d’elle, préfère écouter les gens de l’égarement et les suivre aveuglement pour controverser…


Mon frère, cette société - wa li Allah al hamd - a toujours vécue dans la bienfaisance, la pudeur et le port du voile islamique, il est complément illusoire d’entendre dire aujourd’hui, d’une quelconque personne à la barbe rasé qu’il n’y a pas de preuves [dalil] tirées du Coran et de la Sounna :

Premièrement, cette personne ne connaît pas cet argument [dalil] ou sinon comment pourrait-elle en parler sans connaitre de preuves [dalil] ?



Deuxièmement, il est probable également qu’elle a connaissance de cet argument, mais qu’en réalité, elle ne souhaite par ses paroles que l’égarement et ne cherche qu’a duper les gens, ce qui confirme sa volonté de colporter de mauvaises paroles.

[…]



Aussi, ce hadith pertinent de ‘Âicha – qu’Allah l’agrée – dans lequel elle raconte : « Lorsque nous étions avec le Messager d’Allah (que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) en état d’ihram (sacralisation), des cavaliers passaient devant nous. Dès qu’ils arrivaient à notre hauteur, nous prenions le pan de notre tunique au dessus de la tête pour le rabattre sur notre visage, et dès qu’ils étaient passés, nous pouvions découvrir notre visage. » Rapporté par Ahmed, Abû Daoud, et ibn Mâja.


Ceci n’est-il pas une preuve ? Bien évidement que ceci est un récit (une preuve), mais à l’évidence, cette personne n’a pas de discernement et n’en a aucune mesure !


Ou encore lorsque ‘Âicha perdit la caravane lors d’un voyage : au moment où la caravane fit une halte, elle s’éloigna pour un besoin, mais à son retour elle ne vit personne et les gens chargés de la transporter ne remarquèrent pas son absence et levèrent le camp, elle s’installa alors à la place de la caravane en espérant que quelqu’un revienne la chercher puis elle fini par s’endormir. Ce n’est que lorsqu’elle entendit un bruit, qu’elle se réveilla par la présence de Safwan Ben Mou'atal qui arriva au lieu où elle se trouvait. *


Elle raconte donc : « Il  m’avait vu avant l’obligation du voile (avant la loi du voile) et j’ai donc pris ma tunique au dessus de ma tête pour la rabattre sur notre visage »


Les termes employés ici [Khamartou yajhi] signifient : « Je me suis couvert le visage avec mon Jilbâb »


Ceci n’est-il pas une preuve qui concerne le voile islamique ? Mais ces gens-là [en vérité], débattent de choses qu’ils les dépassent, Wa al ‘iyadhou bi Allah


[Fin de la réponse du Sheikh]



* ‘Âicha rapporte que lors d’un voyage elle perdit la caravane et attendit sous un arbre qu’on vienne la chercher : « Alors que j’étais assise à ma place, le sommeil m’a gagné et je me suis endormie. Safwân Ibn Mu’attal qui était à l’arrière de l’armée arriva au lieu où je me trouvais. Il vit une forme humaine endormie et me reconnut car il m’avait vu avant l’obligation du voile. Je me suis réveillée alors qu’il m’appelait après m’avoir reconnue, et je mis mon voile (Khimâr) » et dans une version du hadith : « Je me suis couvert le visage avec mon Jilbâb » [Hadith Al-Ifk - Boukhari & Mouslim]




Source : www.alfawzan.ws


http://alghourabaa.free.fr

 

Fatawa de Sheikh Fawzân Al Fawzân - (hafidhahou Allah) .

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

Published by Muslim-Makkah - dans Fawta (Questions-Reponses)
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 08:50

Je veux découvrir la biographie du Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) :

Quand est-il né ? Combien d'années a-t-il vécu ? Quand il est mort ?

La fatwa numéro ( 3474 ) :


Question :


Je voudrais découvrir la vie du Messager d'Allah, Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).


Quand il est né ? Combien de temps est-il vécu? Quand il est mort ? Combien de femmes a-t-il épousé? Quelle est l'invocation qu'il faisait avant de se coucher ?


Rèponse :



 Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) est né un lundi le 12ème jour de Rabî 1 en l'année de l'Eléphant; et il a vécu soixante-trois ans dont cinquante trois ans à la Mecque honorée et dix ans à Médine. Il est mort à Médine un lundi; le 12ème jour de Rabî 1 en l'an 11 d'hégire.


Quant à ses épouses; elles sont au nombre d'onze: Khadîdja Bint Khouwaylîd ? Sawda Bint Zam`a ? A'icha, la fille de Abou Bakr As-Siddîq ? Hafsa, la fille de `Omar ibn Al-Khattâb ? Zaynab Bint Khozayma ? Omm Salma Hind, la fille de Abou 'Ommayya ?


( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 382)


Zaynab Bint Djahach ? Djouwayriyya Bint Al-Hârith Al-Mosttalaqiyya ? Omm Habîba Ramla, la fille de Abou Soufyân ? Safiyya Bint Hoyyay ibn 'Akhttab ? et Maymoûna Bint Al-Hârith Al-Hilâliyya (qu'Allah soit satisfait d'elles). Parmi elles, celles qui sont morte avant lui, dont Khadîdja et Zaynab Bint Khozayma (qu'Allah soit satisfait des deux).



Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) mourut en laissant neuf épouses -qu'Allah soit satisfait de tous).



Quant aux supplications et aux invocations qu'on dit au moment d'aller se coucher; ils sont très nombreuse; citons ente autres ce qu'ont rapporté Al-Boukhârî et Mouslim d'après Al-Barâ' ibn 'Azib (qu'Allah soit satisfait des deux): Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: Lorsque tu vas te coucher, fais tes ablutions comme tu les fais pour la prière, puis couche-toi sur le côté droit et dis :

 " O Allah, je te soumets mon âme, je te confie entièrement toutes mes affaires, je dirige ma face vers Toi, je place mon dos sous Ta protection et cela par amour et par crainte de Toi, car on ne serait trouver d'asile ou de refuge contre Toi ailleurs qu'auprès de Toi. Je crois au livre que Tu as révélé, à Ton Prophète que Tu as envoyé".




Si tu meurs cette nuit-là, tu mourras dans la foi musulmane. Fais que ces paroles soient les dernières que tu prononces avant de dormir. la suite de Hadith.



Il a été également rapporté par Houdhayfa (qu'Allah soit satisfait de lui): Quand le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) se mettait au lit, il disait : C'est (en prononçant) Ton Nom que je meurs ou je reste en vie et quand il se réveillait, il dit: Louange à Allah qui nous a fait revivre après nous avoir fait mourir;

c'est auprès de Lui que la Résurrection nous rassemblera et selon une autre variante C'est (en prononçant) Ton Nom que je meures et que je reste en vie .



Pour plus de détails consulter le livre intitulé "Al-'Adhkâr An-Nawawiyya".



( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 383)



Par An-Nawawî et "Al-Wâbil-As-Sayyîb" par Ibn Al-Qayyîm .

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Mohammad ainsi que sa famille et ses compagnons.


La Commission Permanente de Recherches Scientifiques et de Consultations (Al Eftâ')


Membre membre vice Président du comité Président  :


'Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghadayân
 'Abd-Ar-Razâq Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Source :

http://www.alifta.com

Published by Muslim-Makkah - dans Fawta (Questions-Reponses)
commenter cet article